L’historique : la décennie des années ’60

En 1959, la province crée les grandes divisions scolaires. Dans un premier temps, ces nouvelles unités regroupent les écoles secondaires seulement dans le secteur rural. Ce n’est qu’en 1967 que les divisions scolaires englobent aussi les écoles élémentaires sauf celles qui refusaient d’y adhérer. Dans cet exercice, on s’efforce de noyauter les communautés franco-manitobaines. Ces nouveaux et vastes territoires regroupent tant bien que mal des communautés francophones de quelques régions.

C’est en 1967 que la SFM remplace l’AECFM. Ce nouvel organisme, rajeuni, mandaté par la communauté franco-manitobaine, se donne un plan d’ensemble afin de faire avancer le développement global de la communauté franco-manitobaine.

L’année 1967 marque aussi un autre tournant dans l’histoire. La province du Manitoba modifie sa loi scolaire de façon à permettre l’enseignement du français à 50 % du temps. Le ministère de l’Éducation met sur pied une « section française » au sein du ministère dans le but d’élaborer un programme français pour les écoles bilingues.